Comment apprendre l’anglais avec les podcasts?


Facebooktwittergoogle_pluspinterest

Lapprendre l'anglais avec les podcastses podcasts, vous connaissez?

Vous les utilisez peut-être déjà pour travailler votre compréhension de l’oral, mais savez-vous que les podcasts peuvent également vous aider à mieux PARLER anglais ?

Dans cet article vous allez découvrir 3 techniques pour tirer le plus grand bénéfice des podcasts en anglais et mieux parler. Vous verrez comment mémoriser les mots et les expressions utiles, progresser en compréhension de l’oral et bientôt parler anglais couramment.

3 techniques pour apprendre l’anglais avec les podcasts

1 – Résumer le contenu du podcast à l’oral, en anglais
2 – Répéter le contenu du podcast
3 – Rechercher les mots inconnus

a) comprendre grâce au contexte

b) rechercher l’orthographe du mot

 -méthode

 -quel type de dictionnaire utiliser?

 -le problème des liaisons

 c) utiliser un logiciel de reconnaissance vocale

 

Trouver le bon podcast

1 – Dialogue ou monologue? A savoir pour bien choisir
2 – Où chercher des podcasts intéressants?
3 – Longueur du podcast
4 – Accent américain ou britannique? Comment faire le bon choix?

 

3 techniques pour mieux parler anglais grâce aux podcasts

Voici 3 techniques particulièrement efficaces pour améliorer son niveau d’anglais.

1 – Résumer le contenu du podcast à l’oral, en anglais

2 – Répéter le contenu du podcast

3 – Rechercher les mots inconnus

Comment mettre en œuvre ces 3 techniques? La réponse tout de suite.

 

Les 3 méthodes pour progresser en anglais oral avec les podcasts

 

1 – Résumer le contenu du podcast

-prenez un crayon et du papier écoutez le podcast

-notez les mots que vous comprenez

-ensuite réécoutez, notez les mots que vous que vous avez déjà entendus ou lus mais dont vous ne connaissez pas le sens ou dont vous avez oublié le sens

-enfin, laissez tomber, pour l’instant, les mots que vous ne comprenez pas, nous en reparlerons dans la troisième partie

-à la fin de l’écoute, cherchez les mots dont vous n’êtes pas sûr dans un dictionnaire en ligne ou papier

-ensuite, résumez le contenu du podcast à haute voix. Pour ce faire, utilisez vos notes.

Attention, parlez à partir de notes et ne soyez pas tenté de rédiger des phrases entières. Si vous faites cela, cela va retarder vos progrès ! 5 minutes me semblent suffisantes pour faire votre compte-rendu / résumé du podcast.

Refaite le résumé dans la foulée mais cette fois accordez-vous seulement 3 minutes pour le faire. Cela va vous obliger à penser et à parler plus vite et va vous aider à améliorer votre capacité à parler anglais.

-enfin, vient le moment de la vérification: enregistrez-vous. Ce n’est pas toujours évident d’écouter sa voix enregistrée mais le jeu en vaut la chandelle. Ayez un regard critique sur votre travail : relevez vos erreurs de grammaire ou de prononciation (au besoin, faites vous aider par un professionnel ou un anglophone) mais soyez également bienveillant envers vous-même. Cela vous aidera à rester motivé.

Petite astuce : gardez vos enregistrements vous pourrez les réécouter et constater vos progrès. Moi, j’ai fait ça quand je me suis mise à apprendre à jouer de la guitare et même si je suis loin d’être une pro de la gratte, quand je réécoute les enregistrements que j’ai faits à mes débuts, je me sens trop forte ! Essayez ! :)

 

2 – Répéter le contenu du podcast

Pour cet exercice, je vous conseille de choisir un dialogue plutôt qu’un monologue. Sélectionnez un passage qui vous semble intéressant ou suffisamment simple pour vous. Vous pouvez recopier in extenso ce que vous entendez mais faite cela seulement si ça vous aide. Sinon, travaillez en « live » en mettant le lecteur sur pause par exemple et rejouez le podcast.

Cet exercice peut-être encore plus amusant avec les séries ou les scènes mythiques de films dans lesquelles le jeu d’acteur peut aider à se lâcher. A ce sujet, vous aimerez peut-être notre article qui vous explique comment progresser grâce à la série Game of Thrones. Lisez-le!

 

3 – Rechercher les mots inconnus

Tous les podcast n’ont malheureusement pas toujours de scripts pour les accompagner… Ce qui peut poser problème quand on ne sait pas écrire un mot que l’on ne comprend pas…

Je vous donne trois méthodes pour vous aider à retrouver le sens d’un mot inconnu que vous ne savez pas écrire.

a) comprendre le mot grâce au contexte

b) deviner l’orthographe du mot et utiliser les dictionnaires

c) utiliser un logiciel de reconnaissance vocale

 

a) comprendre le sens général du mot inconnu

Il y avait des …glflrelnzrn… qui chantaient dans l’arbre et passaient devant le bloc de graisse accroché au tronc.

Quel est le mot manquant ?

Imaginons maintenant que glflrelnzrn est un mot inconnu, disons un mot en anglais, dans un podcast.

Il y avait des greenfinches qui chantaient dans l’arbre et passaient devant le bloc de graisse accroché au tronc.

Imaginez que le mot en italique, c’est le mot que vous ne comprenez pas dans le podcast. Sans connaître la traduction précise du mot greenfinch, vous pouvez comprendre grâce au contexte qu’il s’agit d’un oiseau.

Souvent, cette compréhension du sens général du mot est suffisante pour comprendre le reste du podcast. Parfois, vous aurez besoin de comprendre le sens précis du mot.

En fait le mot greenfinch signifie « verdier », un oiseau de nos jardins que vous connaissez peut-être. Voilà à quoi ressemble un verdier.

b) tenter d’écrire le mot

Même si vous ne connaissez pas le mot inconnu, vous pouvez essayer de déterminer son orthographe. Si vous avez les premières lettres, c’est parfait. Tapez-les dans la barre de recherche d’un dictionnaire en ligne, comme par exemple le Merriam-Webster et oh magie! la barre affiche des propositions. Le mot que vous cherchez à de grandes chances de s’y trouver.

Prenons l’exemple de « greenfinch ». Vous entendez GR – IN – F ….? . Essayez de taper GRINF dans le dictionnaire – résultat: aucune suggestion…

Oui, mais le son I peut aussi s’écrire EE ou EA. Essayons GREEN… mais oui, « green », la couleur verte. On avance!

Essayez maintenant GREENF. Alors combien de résultats? 4.

Greenfield, non. Greenfly, non: je n’entends pas « FLAÏ » à la fin du mot. Il ne reste plus que « greenfinch ».

Kesako? Je lis la définition: je lis qu’il s’agit d’un « finch » de couleur vert olive et que l’on trouve en Europe.

Je tape « finch » dans le dictionnaire: il s’agit d’un oiseau. C’est cohérent avec le contexte. Il y avait des « oiseaux » qui chantaient dans l’arbre et passaient devant le bloc de graisse accroché au tronc.

Bingo!  Vous avez trouvé le sens de ce mot inconnu.

Enfin (et surtout) vérifiez que le sens du mot est cohérent et qu’il « colle » avec le contexte (voir conseil précédent (a)) et voilà!

Besoin de plus de précisions? Une recherche dans un dictionnaire anglais-français vous donnera traduction en français.

 

Utiliser un dictionnaire bilingue (qui donne la traduction en français) ou unilingue (qui donne une définition en anglais)?

Avec un dictionnaire anglais-français, vous obtenez la traduction du mot inconnu mais pas forcément le sens du mot. Si vous ne savez pas ce qu’est un verdier, ça ne vous avance pas forcément à grand chose…

Avec la définition d’un dictionnaire unilingue, vous accédez au sens du mot et vous pratiquez l’anglais encore un peu plus en lisant de l’anglais authentique.

MON CONSEIL: consultez d’abord un dictionnaire unilingue puis passez au dictionnaire bilingue seulement si vous êtes bloqué et dans un deuxième temps.

 

Vous n’arrivez pas à trouver le mot inconnu? Une hypothèse qui peut expliquer votre problème…

Vous avez peut-être « collé » un ou plusieurs mots situés avant le mot inconnu et ne parvenez pas à les distinguer dans la chaîne parlée. C’est une erreur très fréquente chez les francophones. Autant les liaisons sont importantes pour bien parler anglais, autant elles posent problème quand on veut comprendre de l’anglais parlé…

Un exemple: I like maths, French and art. « Art », ce mot de trois lettres est très clair à l’écrit mais peut poser de sérieux problèmes de compréhension à l’oral… En anglais britannique « ART » se prononce « aaaat ». On ne prononce pas le « R ».

Quand un anglophone dit le mot « art » dans un groupe de mots, il l’enchaîne avec le mot précédent. Dans l’exemple précédent, il colle les deux derniers mots avec une liaison. Il pourra dire « ènaaaat » ou « èndaaaat ». Un francophone non entraîné pourra très facilement entendre « daaaat » ou « naaaat » au lieu de « aaaat », ce qui va rendre la recherche du mot difficile.

Pensez-y quand vous faites votre recherche de mot.

 

c) utiliser un logiciel de reconnaissance vocale

Une troisième technique consiste à utiliser un logiciel de reconnaissance vocale. Google propose par exemple un outil de recherche vocale. Il existe également un application pour téléphone portable qui s’appelle Dragon Dictation.

Une fois que vous êtes capable de répéter suffisamment bien le mot inconnu que vous entendez dans le podcast, dites-le comme si vous lanciez une recherche vocale ou une dictée.

La plupart du temps, le logiciel reconnait le mot et vous l’écrit. Vous n’avez plus qu’à en chercher le sens dans un dictionnaire.

Malin, non?

Trouver le bon podcast

Quel type de podcast choisir?

Nous avons deux façons de parler. On peut parler tout seul (monologue). On peut aussi parler à plusieurs (dialogue). Dialogue et monologue n’ont pas tout à fait les mêmes caractéristiques, ce qui peut influer sur votre apprentissage de l’anglais.

Dans quelles situations concrètes parle-t-on sur le mode du monologue et du dialogue? Quelles sont les caractéristiques distinctes de chaque type de prise de parole?

MONOLOGUE

-on parle tout seul, pendant que notre interlocuteur nous écoute, peut-être parce qu’il y a longtemps que nous ne l’avons pas vu (on a beaucoup de choses à lui raconter) ou pour raconter une histoire drôle ou un film que l’on a vu récemment, ou encore parce que l’on passe un examen avec un exposé ou un compte-rendu à présenter en anglais.

-les phrases sont longues, complexes grammaticalement et plutôt correctes. Le propos est bien structuré et plutôt organisé (on raconte les choses selon une certaine logique).

DIALOGUE

-on effectue une sorte de ping-pong avec son interlocuteur.

-les phrases sont courtes, plus simple car plus spontanées en général, elles peuvent comporter des erreurs dans la lancée que l’on va rectifier immédiatement. Le propos n’est pas forcément très structuré et l’échange se développe selon l’interaction entre les deux interlocuteurs. Le vocabulaire aura tendance à être un peu plus familier.

Où chercher des podcasts intéressants et donc motivants ?

Mes sites préférés :

Podcasts in English

http://www.podcastsinenglish.com/index.shtml

BBC learning English

http://www.bbc.co.uk/learningenglish/english/features/6-minute-english

http://www.bbc.co.uk/learningenglish/english/features/witn

Voice of America

http://learningenglish.voanews.com/

 

Quelle longueur doit faire le podcast ?

Essayez de trouver des podcasts qui durent 3 minutes maximum. Au-delà, il est difficile de se concentrer, même quand on a un excellent niveau en anglais.

 

Quel accent privilégier pour mes podcasts ?

L’anglais américain inonde les médias. Pour cette raison, il peut être intéressant de s’orienter vers l’accent américain. Pour ma part, j’affectionne l’accent britannique, puisque j’ai vécu en Angleterre. Anglais british ou américain… Quel que soit votre choix, je vous recommande de choisir une prononciation « classique » (RP = received pronunciation = accent britannique ou GA = General American = accent américain) plutôt que de vous spécialiser dans un accent trop spécifique qui sera moins compréhensible.

 

Entrainez-vous ! Restez motivé, et vous verrez que vous progresserez rapidement, si vous persévérez.

 

Cet article vous a plu? Vous avez appris des choses? Il vous a donné envie d’apprendre l’anglais avec les podcasts? PARTAGEZ-LE!

Facebooktwittergoogle_pluspinterest