Mythes et héros: comment réussir son oral d’anglais au bac? 2/2


Facebooktwittergoogle_pluspinterest

 

mythes et héros anglaisDans mon  précédent article, je vous donnais les clés pour réussir votre épreuve orale sur la notion de mythes et héros. Dans un dernier point, je vous parlais de la qualité de la langue qui est un critère d’évaluation important pour cette épreuve, puisqu’il compte pour environ un tiers de la note globale. Alors, comment améliorer la qualité de votre anglais? Comment enrichir votre vocabulaire? Mieux maîtriser la grammaire? Mieux prononcer? Comment vous assurer que votre préparation tient la route? Vous trouverez les réponses à ces questions dans cet article.

Comment enrichir mon vocabulaire?

Si l’on parle de vocabulaire, on pense d’abord en terme de richesse du vocabulaire. Il va être important d’apprendre des mots que l’on peut qualifier de mots-clés. Si vous avez un prof « sympa », il va vous les donner ces mots. Dans vos cours, il y a des mots qu’il ne va pas falloir louper, comme role-model, si vous parlez du héros qui porte les valeurs de sa communauté. En tout cas, les expressions qui vont être données par votre enseignant, vous allez devoir les réemployer. Vous devez utiliser un vocabulaire adapté mais sans trop en faire non plus. Sinon, si vous ne placez que des mots en rapport avec la notion dans votre présentation mais qu’ensuite vous ne savez pas dire des choses très basiques, ça va sentir le bachotage à plein nez! Vous ne voulez pas que vos efforts soient réduits à néant. Alors, n’en faites pas trop.

Comment mieux maîtriser la grammaire de l’anglais?

La deuxième chose qui est importante, c’est la grammaire. Est-ce-que vous mettez bien en relation les mots les uns avec les autres? Ou bien, est-ce-que vous faites des fautes de grammaire à couper au couteau? Bon, la grammaire, je vais être honnête avec vous, vous n’allez pas l’acquérir dans les deux mois à venir, malheureusement. Il faut un peu plus de temps que ça pour maîtriser spontanément la grammaire de l’anglais.

La bonne nouvelle c’est que vous pouvez apprendre des phrases correctes grammaticalement. Ces phrases vous allez devoir les apprendre par cœur. Ce qui va être intéressant, à mon avis, c’est de vous approprier des phrases, notamment de longues phrases que vous pourrez ressortir devant votre examinateur, sans qu’il ne se rende compte que vous les avez apprises par cœur. Pour que cela fonctionne, il faut que ce soit vraiment naturel. Donc, cela demande un minimum de travail et de répétition.

Je vous prends un exemple très concret, car c’est du vécu. Je suis très nulle en allemand. Pourtant, un jour, une copine m’a appris une phrase: Ich bin zer fro dir das zu sagen = je suis très contente que tu me dises cela. Vous noterez que j’ai très certainement fait des erreurs à l’écrit. Je ne sais pas écrire cette phrase. Je l’ai apprise par cœur et c’est une des seules phrases que je connais en allemand et je la connais par cœur. Une fois, je l’ai sortie à un allemand qui a cru que j’allais pouvoir tenir une conversation en allemand. Il s’est lancé en allemand. Je n’ai rien compris, c’était très rigolo.

Moralité: si vous pouvez apprendre des parties de votre présentation par cœur, vous allez marquer des points. Il ne s’agit pas d’apprendre par cœur et de réciter de tête, les yeux au ciel, dans un anglais hésitant. Faire cela, c’est la meilleure façon, au mieux d’apitoyer votre examinateur, au pire de faire très mauvaise impression. Apprendre par cœur et paraître naturel quand on récite, c’est la clé.

Comment finir de convaincre mon examinateur de me donner une bonne note?

Pour finir d’épater votre examinateur, votre prononciation doit être bonne. Je ne vais pas dire nickel, parce que je risque de vous décourager, mais bonne. Et la prononciation, elle va se jouer notamment au niveau des mots longs, des mots composés, et aussi au niveau des petits mots « à la noix »… vous savez les petits mots grammaticaux dont on ne connais jamais la prononciation en contexte: our, are… Ces petits mots que l’on veut à tout prix bien prononcer, l’un après l’autre, au risque de rendre la phrase imprononçable.

Comment on va améliorer sa prononciation? Vous trouverez des solutions dans d’autres articles sur la prononciation dans ce blog, dans la catégorie « prononciation ». Je parlerai ici du vocabulaire de façon générale. Il vous faut prendre le réflexe gagnant: allez chercher la prononciation directement dans un dictionnaire en ligne, par exemple Word Reference. Comme ça vous êtes fixé(e) dès que vous rencontrez le mot. Vous enregistrez la prononciation, ou vous vous mettez un lien vers la page d’un dictionnaire en ligne, dans un document texte. Cette méthode est très efficace. Quand vous ne vous rappelez plus de la prononciation, vous cliquez sur le lien et vous réécoutez. Ou bien vous enregistrez une liste de mots dans un fichier mp3 que vous écoutez sur votre baladeur mp3, ou votre portable. Avec cette méthode, c’est la réussite garantie!!

Eh oui, parce qu’un mot écrit, c’est bien gentil, mais quand on ne sait pas le prononcer, ben, il ne sert à rien. Si vous ne pouvez pas vous faire comprendre quand vous utilisez un mot, alors c’est un mot qui ne vous servira pas.

Attention! Ne vous dites pas que l’anglais est difficile à prononcer. C’est le meilleur moyen de se mettre en échec. L’anglais n’est pas difficile à prononcer. Simplement, la prononciation de l’anglais ne fonctionne pas comme la prononciation du français. Lorsqu’on comprend comment les anglophones parlent, lorsqu’on acquiert les clés de leur prononciation, alors tout devient facile. Les anglophones ont le souci de l’économie quand ils parlent. Donc un mot qui a l’air super long, super compliqué, en fait, sera simple à prononcer. Mais l’important, c’est de savoir comment l’accentuer et là ça devient facile. D’ailleurs, je vous conseille très fortement de ne pas trop travailler à l’écrit pour améliorer votre prononciation parce que cela risque de vous ralentir dans vos progrès. Vous risquez d’être tenté(e) de prononcer comme vous si vous lisiez en français. Partir d’un enregistrement que vous allez écouter régulièrement vous permettra de progresser plus rapidement.

Comment être sûr que ça va marcher?

Enfin, il va falloir mettre votre préparation à l’épreuve du test. Je vous conseille de vous enregistrer. Il vous faut tenir 5 minutes. Il ne faut faire ni trop long, ni trop court. Préparez votre présentation, enregistrez vous et vous verrez combien de temps vous tenez. C’est très difficile de se jauger, à priori, quand on a jamais fait cet exercice. Une très grande partie des idées, vous allez les retrouver dans le cours. Ce qui veut dire que le cours, il faut l’écouter, le comprendre, ne pas hésiter à poser des questions au prof. Ça vous fait pratiquer votre oral et en plus, ça vous permet de comprendre ce que vous raconterez. Pourquoi le prof a-t-il donné ce texte, au fait? En quoi ce document fait-il référence à la notion de mythes et héros?

Une fois que vous avez traité votre notion, mettez-la au test! Une bonne façon de s’entraîner, de mettre votre présentation à l’épreuve du feu, c’est de vous entraîner avec des camarades. On est toujours plus intelligent à plusieurs, mais attention! ça ne veut pas dire, un qui travaille et les autres qui copient ce que propose celui qui a bossé… ça risque de pénaliser un des membres de l’équipe, si l’examinateur entend deux fois la même chose. Mettez vous à la place de votre examinateur, faites lui plaisir. Il n’a pas envie d’entendre tout le temps la même chose. Il veut un peu d’originalité, il veut être surpris. En plus, si vous n’avez pas créé ce que vous racontez, vous aurez davantage de difficultés à paraitre crédible.

Justement, parlons de votre crédibilité quand vous passez à l’oral. Vendez vous! Et comment on se vend? Regardez l’examinateur dans les yeux. On a l’air sûr de soi tout en restant ouvert au dialogue: « ferme mais souple ».

 

Si vous faites un effort sur chacun des points que j’ai évoqués ci-dessus, vous réussirez votre épreuve a coup sûr!

Good luck!

Cet article vous a-t-il aidé? Partagez-le.

Comment avez-vous préparé votre oral sur la notion de mythes et héros? Racontez moi votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

Facebooktwittergoogle_pluspinterest

Commentaire sur “Mythes et héros: comment réussir son oral d’anglais au bac? 2/2

Les commentaires sont fermés.