Maîtriser la grammaire anglaise: le présent simple


Facebooktwittergoogle_pluspinterest

présent simpleUn article sur la construction, l’utilisation et la prononciation du présent simple.

En anglais, pour parler, en gros, du présent, pour parler de ce qui se passe maintenant pour moi, de ma vie de tous les jours, j’ai à ma disposition un temps simple et facile à utiliser. Il est facile de conjuguer les verbes à ce temps-là. Le nom de ce temps? C’est le PRÉSENT SIMPLE.

Pourquoi ce temps est-il facile à utiliser? Cet article propose des réponses claires aux questions que vous pouvez vous poser au sujet du présent simple.

 

Comment conjuguer un verbe au présent simple en anglais?

On prend le verbe, on prend le mot « brut » et on l’utilise sans rien lui rajouter. On met le sujet et on met le verbe juste après, comme par exemple dans: I like football (I pour parler de moi, et like pour dire que l’on aime quelque chose). Ici, l’idée qui est exprimée, c’est celle d’aimer.

On peut parfois avoir besoin de rajouter un -S à la fin du verbe. C’est la seule chose que l’on va changer au verbe. On le fait quand on parle à la troisième personne du singulier: (il, elle / he, she). Donc, à la troisième personne du singulier, on va mettre un -S à la fin du verbe. Comment s’en rappeler? Peut-être en se répétant la phrase ci-dessous:

Conjuguer un verbe au préSent Simple, c’est Simple. Et je n’oublie pas de mettre un -S à la troiSième perSonne du Singulier du préSent Simple.

Je reviendrai sur la prononciation de ce -S à la fin de cet article. Vous verrez qu’il y a parfois de petits pièges (qui n’en sont pas au final). A propos, la prononciation du -S suit les mêmes règles, qu’il s’agisse du pluriel ou du présent simple.

Voilà pour la construction du présent, à la forme affirmative. Je vous propose de voir les formes interrogatives et négatives dans un prochain article. Ici, je souhaite vous permettre de parler simplement, pour dire les choses de base.

Lorsqu’on parle, on peut toujours regarder le verre à moitié plein ou à moitié vide. On peut dire I do not like football, mais on peut aussi dire, I hate football. Alors, c’est vrai que ça ne dit pas exactement la même chose et comme je vous le dis dans cet article, la grammaire, ça aide à parler plus précisément, dire les choses plus finement.

Dans un premier temps, on peut très bien s’exprimer à la forme affirmative et trouver des verbes adaptés, pour exprimer ce que l’on veut dire. Et quand on devient plus expert, et bien on peut passer à une étape supérieure et on peut complexifier son langage. Utiliser la forme négative, c’est être capable de complexifier et d’enrichir la langue que l’on parle.

Vous savez à présent conjuguer un verbe à la forme affirmative au présent simple. Nous allons maintenant voir dans quel contexte on a besoin du présent simple. A quoi ça sert le présent simple, au juste?

 

Quand utiliser le présent simple?

Ça sert à parler du présent de façon très générale. Ça sert par exemple à parler de ma routine, de mes habitudes. On va également l’utiliser pour parler des vérités générales, telles que « La terre tourne autour du soleil » ou  « L’eau bout à 100°C ». Le présent simple permet également de parler de ce que l’on aime: I like football.

Dans les cas cités si-dessus, c’est le sens de ce qui est dit qui impose l’utilisation du présent simple mais il existe également des petits mots, des indices que l’on appelle marqueurs temporels qui vont nous dire « attention, là il faut utiliser le présent simple! ».

Vous allez voir que tout cela est, au final, très logique. Par exemple, pour parler de nos habitudes, nous avons à notre disposition des adverbes tels que always. Always va nous permettre de parler d’une action que l’on fait très fréquemment, tout le temps, pour être plus précis. Au contraire, never, permettra de dire que l’on ne fait jamais cette action. On le voit bien, ces petits mots, qui sont en fait des adverbes de fréquence, appellent naturellement le présent simple. Et si l’on veut être encore plus précis pour parler de la fréquence d’une action, on va avoir à notre disposition des adverbes tels que: often, sometimes ou usually.

Bien entendu, on pourra rencontrer ces adverbes avec d’autres formes verbales, comme dans: I have never been to the States (qui parle d’expérience) ou I often went to the zoo when I was a kid (qui parle d’une routine passée). Vous l’avez sans doute remarqué, les verbes (mis en caractères gras dans les exemples) ne sont pas conjugués au présent simple.

 

J’ai entendu parler du « présent progressif » est-ce que c’est la même chose?

La réponse est NON et je ne vais pas rentrer dans les détails. Une règle importante à garder à l’esprit, à mon sens, surtout quand on débute dans l’apprentissage de l’anglais, c’est que l’on ne peut pas trop utiliser le présent simple, alors que le présent progressif (qui n’a d’ailleurs pas grand chose de progressif…, mais c’est un autre histoire), oui. C’est la même chose pour le present perfect, comme je vous le dis dans cet article sur le prétérit simple VS le « present perfect ». En d’autres mots, OUI vous pouvez abuser du présent simple sans risque majeur.

Vous avez très certainement entendu parler de cet autre présent, que l’on appelle parfois le présent progressif, présent continu ou présent BE + -ING. Bien sûr, je ne vous dis pas de ne pas l’utiliser du tout. Je sais que les francophones ont tendance à trop vouloir l’utiliser. Dans les faits, il est beaucoup moins utilisé que le présent simple et son emploi est surtout très spécifique.

Donc, à moins que vous ne maîtrisiez l’emploi du présent BE + -ING, essayez d’utiliser le présent simple systématiquement.

 

Et à l’oral? Comment prononcer le -S?

Tout va dépendre du son qu’il y a juste avant le -S.

Par exemple avec le mot like, le dernier son est un /k/. Le -S se prononce /s/.

Alors que si je prends le verbe come, le dernier son est un /m/. Le -S se prononce /z/.

Et si je prends le verbe choose, je ne vais pas pouvoir dire chooZZ. Je vais devoir mettre un son I entre les deux Z pour faciliter la prononciation. Ce qui me donnera chooZIZ.

Le système de prononciation que je vous ai présenté est somme toute logique. Gardez à l’esprit que les anglophones cherchent toujours la solution économique pour s’exprimer, des solutions pour que ce qu’ils ont à dire soit facile à prononcer (et pour info, vous faites pareil en tant que francophone, sauf que vous ne vous en rendez pas forcément compte). Je vous en reparlerai dans un article sur la prononciation (La prononciation anglaise, est-ce-que c’est difficile?).

Oui, la prononciation anglaise à l’air difficile. Pourquoi? Parce que si l’on essaye de prononcer avec nos codes du français, on ne s’en sort pas. Les anglophones disent les choses avec aisance parce qu’au final, c’est facile à prononcer. Il suffit d’avoir les bonnes clés pour prononcer l’anglais.

Je vous donne ces clés pour bien prononcer dans un prochain article.

 

See you!

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterest